INFORMATION SPECIALE TELETRAVAIL JUILLET 2021

Accord télétravail et fin du confinement :

Le bureau du CSE vient d'interpeler par courriel la direction de l'établissement sur le démarrage du télétravail choisi.


"Monsieur Le Directeur d’établissement,

Dans votre communication du 30 juin 2020 vous avez imposé un retour en présentiel à partir du 5 juillet 2021 pour tous les
salariés de notre établissement alors que l’épidémie Covid n’est pas terminée. La crainte d’une 4ème vague de confinement avec la propagation du variant delta est bien réelle, la communication de Santé publique France du 1er Juillet le confirme :

« Dans un contexte de diffusion croissante du variant Delta et d’allègements des mesures de restriction sanitaire, et compte tenu de la diminution moins marquée du nombre de nouveaux cas, il est également essentiel de maintenir un haut niveau d’adhésion aux mesures de prévention et de dépistage, de traçage des contacts et de respect de l’isolement en cas d’infection ou de contact avec un cas confirmé ».

Il est primordial de maintenir un haut niveau de vigilance et de prévention, et ne pas confondre vitesse et précipitation. Lors des derniers CSE nous vous avons demandé d’organiser progressivement le retour à la normale en utilisant toute la période d’été (juin, juillet et août) pour faire revenir les salariés en étant particulièrement attentif à la situation de ceux en difficulté. Cette période d’été offrait également l’opportunité de relancer le processus du télétravail choisi (accord Framatome du 30/07/2020) en s’appuyant sur le retour d’expérience de tous.
Force est de constater que ce n’est pas la méthode que vous avez choisie. La prudence et la prévention ne sont apparemment pas de mise au sortir du mois de la santé sécurité.
Vous suspendez l’utilisation du dispositif 3 en proposant aux salariés de faire les demandes dans le cadre de la mise en oeuvre de l’accord télétravail signé le 31/07/2020.

Les retours que nous avons des salariés montrent que des contraintes sont d’ores et déjà imposées (pas plus de 2 jours, pas lundi et vendredi, etc…) sans que les entretiens ne se soient tenus.
Aujourd’hui seul quelques salariés qui avaient déjà fait une demande validée pourront utiliser les dispositifs de l’accord. Certains auraient peut-être voulu modifier leurs demandes et d’autre auraient peut-être souhaiter maintenir une partie de leur temps de travail en télétravail.

Rien n’est encore figé mais aucune anticipation n’a été proposée alors que l’année « COVID » a rebattu les cartes. L’accord télétravail doit se déployer en tenant compte du retour d’expérience de cette année de mise en pratique imposée. C’est l’opportunité pour chacun de faire ses choix en toute connaissance de cause. Si certains ont peut-être eu des difficultés, d’autres ont trouvé de nombreuses satisfactions. Cette expérience doit permettre à chacun de se projeter dans l’organisation du télétravail choisi en demandant un nombre de jour (maxi 3) qui s’appuie sur son vécu et celui de ses collègues.

Des réunions de service ou d’équipe doivent s’organiser pour partager les expériences et pérenniser les bonnes pratiques, pour
proposer des organisations incluant le télétravail qui maintiennent l’efficacité du service et répondent aux demandes de chacun de manière équilibrée.

La situation vécue (télétravail imposé) doit servir. Framatome doit être capable de re-questionner et adapter les organisations de travail pour permettre à tous ceux qui le souhaitent de bénéficier de l’accord télétravail. Des solutions peuvent être trouvées
sans imposer des contraintes plus restrictives que l’accord, dès lors que le travail fourni répond aux besoins. L’année 2020 a montré que c’est possible.

Osez la confiance.

Le bureau du CSE"


Vos élus souhaitent que le télétravail choisi soit une réussite pour TOUS.

Pour plus d'information consultez les élus du CSE.

Rédaction : Carl Fraselle - Philippe Juppet - Frédéric Dugleux

CSE Framatome Chalon Sully
www.cseframatomechalon.fr